Noirs d’encre – Colonialisme, immigration et identité au coeur de la littérature afro-française

  • Date de parution : 24/01/13
  • Editeur : La Découverte
  • Collection : cahiers libres
  • ISBN : 978-2-7071-7492-5
  •  301 pages
  • sommaire:
    • FRANCOCENTRISME COLONIAL
    • IDENTITE NOIRE ET PRISE DE CONSCIENCE
    • DISCOURS SUR L’ESCLAVAGE CONTEMPORAIN
    • AFRO-PARISIANISME ET FEMINISME
    • DIASPORAS URBAINES ET CODES VESTIMENTAIRES
    • JEUNESSE AFRICAINE ET MONDIALISATION

    Dans cet ouvrage original à plus d’un titre, Dominic Thomas explore les bouleversements qui ont résulté de la domination coloniale et postcoloniale, et les impacts de la dissolution partielle des structures d’Etats-nations modernes sur les sociétés et populations africaines. L’auteur s’appuie sur une étude comparatiste d’oeuvres littéraires et donne à voir les circonscriptions transnationales issues du colonialisme et de l’immigration.
    Ainsi que l’émergence d’une littérature « afro-française » qui rafle les prix littéraires internationaux et fait connaître la langue, plus profondément sans doute que ne le peuvent les institutions de la francophonie. En mobilisant les apports de différentes disciplines (anthropologie, sociologie, études francophones, Gender Studies, études sur les diasporas, études postcoloniales), Noirs d’encre souligne l’importance pour la société française de valoriser une nouvelle histoire de France qui ferait clairement comprendre que les diasporas noires se trouvent au coeur de l’ouverture de la France au monde, au coeur même de sa modernité.

 

Publicité
Article précédent
Article suivant
Poster un commentaire

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :